C’est une messe recueillie et presque confidentielle, ce jeudi à l’aube, qui a donné le top départ de la visite Ad limina des évêques de France, près de 9 ans après leur dernière visite. Depuis, le pape a changé, ainsi qu’une bonne partie de l’épiscopat français !

Ad limina apostolorum… Ces visites “Au seuil (des basiliques) des apôtres“ Pierre et Paul se font depuis Sixte V, au 16e siècle ! Elles sont à la fois un pèlerinage et l’occasion pour chaque évêque de faire à Rome “un rapport sur l’état du diocèse qui lui est confié“. C’est le Droit canon qui le dit.

Pour sûr, en pleins débats sociétaux dans l’Hexagone, les différents discours du pape ne passeront pas inaperçus. Il faudrait être une petite souris pour savoir ce qu’évêques et membres de la curie vont se dire, lors de rencontres à huis clos dans les dicastères. Ce que chacun, aussi, va pouvoir dire au pape qui reçoit, depuis quelques années, les évêques en petits groupes et non plus en face à face.

Cependant, les images tournées après le discours prononcé par Benoît XVI devant le premier groupe d’évêques des provinces de Rouen, Rennes, Poitiers, Tours et Bordeaux en dit long sur le rapport du pape de 85 ans avec la France, avec ses pasteurs !

En recevant des mains du pape un présent, au terme de l’audience, beaucoup se limitent à un “merci très Saint-Père“  ou à un “merci pour vos paroles encourageantes“ qui témoignent de leur affection et de leur respect. Un autre donne au pape des nouvelles d’un cardinal âgé, le suivant lui confie qu’il tente de mettre en pratique dans son diocèse l’Encyclique Deus caritas est, la première du pontificat. “Je prierai Notre-Dame de Pontmain pour vous“, glisse l’évêque de Laval. Celui d’Aire et Dax évoque avec Benoît XVI la figure de saint Vincent de Paul, et plusieurs remercient le pape d’avoir parlé, dans son discours, de sainte Jeanne d’Arc, qui “mériterait d’être Docteur de l’Eglise“. “Oh la belle cathédrale“, s’exclame encore Benoît XVI devant l’évêque de Chartres avant qu’un autre lui rappelle que son invitation à visiter son diocèse tient encore.

Jusqu’au 29 septembre, Benoît XVI aura encore l’occasion de voir ces évêques. Après le synode d’octobre, il recevra plus de 60 autres évêques français. Le tour de France de Benoît XVI ne fait que commencer !

Antoine-Marie Izoard, I.Media

Retrouvez le discours de Benoît XVI aux évêques sur la page Dailymotion de KTO.

« »