Ainsi va la vie. Lorsque vous êtes expatrié, vous n’avez pas l’éternité devant vous. Et pourtant, notre collègue Fréderic Mounier, correspondant du quotidien la Croix qui arrive au terme de son séjour romain, a passé 4 années avec la coupole de la basilique Saint-Pierre au bout du jardin ! C’est dire si, comme ceux qui l’ont précédé et lui succèderont (bienvenu Sébastien !), il avait un bon poste d’observation. D’ailleurs, l’observation, il ne s’en est pas privé.

D’aucuns penseront que nous ne devions pas toujours être d’accord et d’autres nous rappelleront que des titres de nos groupes éditoriaux respectifs sont concurrents… Tout cela est vrai. Pour autant, au terme de son riche séjour romain, nous voulons en peu de mots saluer son travail de vaticaniste, sa recherche incessante pour comprendre faits et gestes du pape (des papes !), sa curiosité et sa grande sagesse, sans oublier son amitié fidèle.

Au cœur de l’homélie qu’il prononçait ce matin avec force sur l’île de Lampedusa, le pape François a souhaité un fructueux Ramadan aux musulmans et immédiatement après lancé, comme un vœu, “O’scià !“. Après avoir fouillé dans nos connaissances d’arabe, nous avons finalement compris que le pape argentin, en habile communicant, avait adopté une salutation typique de la petite île méditerranéenne qui signifie (plus ou moins) : “tu es mon souffle“.

O’scià Fréderic !

« »