Retour
Istanbul (Turquie) - le 29/11/2014 à 19:39:00 Agence I.Media
Œcuménisme : Au Phanar, le pape François s’incline devant le patriarche Bartholomée 1er.

Au siège du Patriarcat de Constantinople, à Istanbul (Turquie), le pape François et le patriarche orthodoxe Bartholomée 1er ont présidé ensemble une prière œcuménique, le 29 novembre 2014 en fin d’après-midi. Au cours de ce temps de prière, dans l’église patriarcale Saint-Georges du Phanar, le pape s’est abaissé devant le patriarche en lui demandant sa bénédiction, dans un geste particulièrement fort.


© CTV

Au rythme des chants de la liturgie byzantine, un chœur orthodoxe a prié pour le pape, le patriarche et l’unité de l’Eglise. Prenant la parole, en grec, le patriarche Bartholomée 1er a souhaité que catholiques et orthodoxes puissent “retrouver la pleine communion“, en particulier “en des temps difficiles pour l’humanité et le monde“. “C’est une époque tourmentée pour le monde entier“, a confié par la suite à I.MEDIA le métropolite Emmanuel, métropolite orthodoxe grec de France présent à cette prière, évoquant en particulier la situation en cours au Moyen-Orient.

Bénissez-moi !

C’est devant l’imposante iconostase de l’église du Phanar que le pape a ensuite pris la parole. “Ce soir, a-t-il confié, mon âme est remplie de gratitude envers Dieu qui m’accorde de me trouver ici pour prier avec votre sainteté et avec cette Eglise sœur, au terme d’une intense journée de visite apostolique“.

Puis, alors qu’il concluait son intervention, le pape François a fait un geste inattendu. Il a ainsi demandé une “faveur“ au patriarche orthodoxe : “Bénissez-moi et bénissez l’Eglise de Rome“. Le patriarche a hésité un moment devant le pape qui baissait la tête, il l’a alors embrassé. Puis le pape a glissé quelque chose à l’oreille du patriarche qui l’a alors embrassé sur le haut du crâne, sur sa calotte blanche.

Les deux hommes ont ensuite récité le Notre-Père et béni religieux et fidèles présents avant de rejoindre les appartements du patriarche. Dans une ambiance particulièrement cordiale, avec nombre de métropolites et toute la suite papale, ils ont procédé à un échange de cadeaux au terme d’un entretien privé.

A Istanbul, Antoine-Marie Izoard, I.MEDIA


© 2014 I.MEDIA
I.Media