Retour
Vatican - le 29/10/2013 à 13:26:00 Agence I.Media
Le pape François devrait réunir les cardinaux du monde entier en février prochain.

Un peu moins d’un an après son élection, le pape François devrait réunir pour la première fois autour de lui les cardinaux du monde entier au cours du mois de février 2014, a appris I.MEDIA. Après une 3e réunion du “Conseil des cardinaux“ chargé de l’assister, il devrait ainsi convoquer les 19 et 20 février l’ensemble du collège cardinalice pour un consistoire extraordinaire de travail avant de présider, les 21 et 22 février, un consistoire ordinaire pour la création de nouveaux cardinaux.


Le conseil des 8 cardinaux qui a déjà travaillé avec le pape François début octobre, notamment sur la réforme de la curie, se retrouvera une nouvelle fois du 3 au 5 décembre, puis en février, a d’ores et déjà annoncé le Vatican. Selon nos informations, cette 3e réunion de travail aura lieu les 17 et 18 février.

Puis, les 19 et 20 février, le pape convoquera au Vatican l’ensemble des cardinaux pour une réunion de travail à huis clos, comme le fit Benoît XVI (2005-2013) à 4 reprises au cours de son pontificat. Le dernier consistoire extraordinaire remonte à février 2012, Benoît XVI avait alors consacré cette réunion à la nouvelle évangélisation. Cette fois-ci, en présence des cardinaux qui l’ont élu 11 mois plus tôt, le pape François devrait évoquer entre autres la réforme de la curie en cours.

Enfin, les 21 et 22 février, le pape François présidera un consistoire pour la création de nouveaux cardinaux. La date du 22 février, jour où il devrait célébrer la messe entouré des nouveaux cardinaux, est significative : l’Eglise catholique fête en effet la Chaire de saint Pierre. Par le passé, plusieurs consistoires ont eu lieu à cette date.

106 électeurs en février

Mi-février, le collège des cardinaux devrait compter au maximum 201 membres, dont 106 électeurs après les 80 ans des cardinaux Joachim Meisner, Raúl Eduardo Vela Chiriboga et Giovanni Battista Re. Sur 106 cardinaux, le collège électoral devrait alors compter 55 Européens (dont 25 Italiens), 14 provenant d’Amérique latine et autant d’Amérique du Nord, 11 d’Afrique et autant d’Asie, et enfin 1 seul d’Océanie.

Le pape François disposera alors de 14 barrettes cardinalices à remettre s’il souhaite respecter le nombre maximum de 120 cardinaux électeurs fixé par Paul VI (1963-1978). Cependant, comme l’ont déjà fait ses prédécesseurs, il pourrait légèrement dépasser le nombre prévu.

Le dernier consistoire pour la création de cardinaux remonte à novembre 2012. Benoît XVI avait alors choisi de promouvoir 6 non-Européens afin de corriger quelque peu le tir après la création, 9 mois plus tôt, de 12 cardinaux européens de moins de 80 ans sur un total de 18. AMI


© 2013 I.MEDIA
I.Media